Surréalisme, l'histoire d'un grand mouvement artistique

Lothar Wolleh

Lothar Wolleh, photographe allemand dont le travail est largement influencé par la Deuxième Guerre mondiale, a consacré une part de son œuvre à des portraits de René Magritte, peintre surréaliste de renom.

Dali
Lothar Wolleh
Portrait de René Magritte par l'artiste Lothar Wolleh

Wolleh (1930-1979) connaît un début de vie tumultueux : accusé à tort d’espionnage par les Russes, qui occupent alors son Allemagne natale, il est condamné à passer 15 ans dans une prison de Sibérie. Suite à la libération des otages et prisonniers de guerre, Wolleh étudie la photographie et se consacre d’une part à l’art du portrait, et de l’autre aux livres de photographies en couleur. Il décède en 1979, à Londres. Durant sa carrière, il aura pris le portrait de 109 artistes, dont César Domela, Man Ray, Daniel Spoerri, Niki de Saint Phalle et, bien sur, de René Magritte.

Série de photographie par Wolleh

Lothar Wolleh

En 1967, Lothar Wolleh sort une série de photographies qui ont pour sujet le surréaliste Magritte et sa femme, Georgette, dans leur demeure de Bruxelles. Ces clichés sont pris et développés quelques mois seulement avant le décès de Magritte, et nombre d’entre eux sont voués à passer à l’histoire.

C’est le cas, par exemple, du fameux portrait à contre-jour, où un René Magritte, cigarette au bec, apparaît en noir sur bleu, riant dans l’ambiance tamisée de ce que l’on devine être son salon. Un autre célèbre portrait pris en même temps montre le surréaliste à côté d’une de ses toiles : Magritte y est vêtu de la même manière que l’homme que la peinture présente, en complet noir avec une chemise blanche, seulement, contrairement au sujet de l’œuvre, lui ne porte pas de chapeau melon… et l’œuvre n’a pas de tête. Georgette Magritte est également immortalisée devant une œuvre de son mari, vêtue d’habits du dimanche, lunettes de soleil sur les yeux. Lothar Wolleh prend finalement plusieurs gros plans des mains de Magritte, une où l’artiste tient un pinceau, l’autre où il pointe une de ses œuvres, vraisemblablement lors d’explications techniques.

Cliché célèbre du photographe

Le cliché, nommé René and Georgette Magritte with their dog after the war, traduit, purement par son titre, un souffle de libération, de paix sociale et d’esprit, de bonheur simple. Elle est opposée à une seconde photographie, vraisemblablement prise le même jour, en blanc et noir, qui se nomme quant à elle René and Georgette Magritte with their dog during the war ; par ce jeu de mots pendant-après, lié au jeu des couleurs, Wolleh parvient à créer deux clichés aux antipodes l’un de l’autre, centrés autour d’un thème qui lui est cher, la Deuxième Guerre mondiale.

René and Georgette Magritte with their dog after the war inspirera par ailleurs une chanson au musicien folk Paul Simon, sur son premier album solo. La chanson, ludique, sera décrite comme un bel hommage à l’œuvre et l’esprit de Magritte.

Citation par René Magritte

“Tout dans mes œuvres est issu du sentiment de certitude que nous appartenons, en fait, à un univers énigmatique.”
Voir plus de citation par René Magritte

Dali
© Toute reproduction est strictement interdite